VOUS RECHERCHEZ UNE HUILE ESSENTIELLE?
LISTE DES HUILES ESSENTIELLES
Ail
L'ail est l'une des premières plantes médicinales cultivée. C’est une plante vivace au bulbe formé de caïeux (“appelés gousses”) de 50 cm de haut maximum. Elle possède des fleurs blanches ou rosées placées en ombelles et enfermées avant la floraison dans une spathe membraneuse munie d’une pointe très longue (ces fleurs sont stériles dans nos régions). Les feuilles sont allongées et plates. Originaire d'Asie centrale, son aire de culture s'est étendue vers l'ouest : il semble que le pharaon Kéops en faisait distribuer quotidiennement aux ouvriers qui construisent la Grande Pyramide pour qu’ils soient épargnés par les maladies. Dans l'Odyssée, le célèbre poème épique attribué à Homère, le héros qui devait être changé en porc est sauvé grâce à l'ail. L'ail a été introduit par les romains en Europe occidentale. Autrefois également utilisé dans la prévention de la peste et du choléra, Galien le baptise la "Thiéraque des paysans". Il a enfin été utilisé pendant la première guerre mondiale pour panser les blessures. L'huile essentielle d'ail est considérée comme un puissant anti-infectieux, anti-bactérien et vermifuge. On mentionne également ses propriétés anti oxydante, et des études montrent que les composés organo-soufrés de l'ail peuvent aider à diminuer l'agrégation plaquettaire et à lutter contre l'hypertension. Contre indications connues : dermocaustique en usage externe. Contre indiqué en cas de grossesse et allaitement.
5.0/5
Fourmis (répulsif)
1
Avis
Usage domestique
Arbre à Thé ou Tea tree
Originaire d’Australie, le tea tree est un arbre touffu à branches érigées, toujours vert. Il peut atteindre sept mètres de hauteur et porte de petites feuilles lancéolées. Ses fleurs à cinq pétales sont très parfumées et donnent des fruits en forme de petites capsules contenant des graines allongées. Son nom trompeur (le tea tree n’a rien à voir avec Camellia sinensis, le buisson donnant le thé) lui fut donné par les naturalistes accompagnant Cook dans son deuxième voyage en Australie au XVIIIe siècle. Selon une première théorie, les feuilles de tea tree furent utilisées pour remplacer le thé dont aurait manqué l’équipage. Une seconde version veut que des malades aient guéri après s’être baignés dans un lac entouré de tea tree dont les feuilles tombées dans l’eau infusaient au soleil. Quoi qu’il en soit, les vertus cicatrisantes du tea tree exploitées depuis longtemps par les aborigènes étaient si manifestes que les soldats du corps expéditionnaire australien de la Seconde Guerre mondiale l’ajoutèrent à leur pharmacie de campagne. Il est employé dans un grand nombre de produits d’hygiène et cosmétiques. L’huile essentielle est réputée comme une valeur sûre de l’aromathérapie médicale et familiale. Considérée comme anti-infectieuse, antibactérienne, antifongique et antivirale à large spectre d’action, elle s’utilise notamment pour soigner les infections de la bouche, de la sphère ORL et bronchique et du système digestif. Elle est également utilisée pour les infections cutanées, les parasites et champignons.

Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques.
5.0/5
Panaris
1
Avis
Maladies
Basilic européen
Il existe plus de cent variétés de basilic, toutes très odorantes. Le basilic, originaire d’Asie, a de petites feuilles ovales vert foncé et une tige carrée velue qui atteint une trentaine de centimètres de hauteur. Ovales et lancéolées, les feuilles du basilic mesurent de 20 à 60 cm de longueur et présentent des nuances de vert et de pourpre foncé. Les tiges du basilic, dressées et ramifiées, ont une section carrée et ont tendance à devenir touffues. Ses petites fleurs sont blanches ou roses. Les graines sont noires, fines et oblongues. Son nom provient du grec basileus (roi) et est associé dans l’Antiquité au serpent mythologique homonyme. Ainsi Pline, qui le conseille contre l’épilepsie, soutient que si l’on place des morceaux de la plante sous une pierre exposée au soleil on en verra sortir un jour ce redoutable reptile. Il prête au basilic de nombreuses propriétés et un pouvoir aphrodisiaque. Le basilic est présent comme plante ornementale et médicinale dans tout l’Occident. En Inde, la plante est vouée à l’épouse de Vishnu et jouit d’un statut religieux. L'huile essentielle de basilic européen est utilisée comme stimulante générale, particulièrement efficace pour lutter contre la fatigue chronique. Elle est également reconnue pour sa propriété tonique digestive. Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques
4.5/5
Détente
2
Avis
Beauté & bien être
Basilic exotique
Il existe plus de cent variétés de basilic, toutes très odorantes. Le basilic exotique, originaire d’Asie, a de petites feuilles ovales vert foncé et une tige carrée velue qui atteint une trentaine de centimètre de hauteur. Les fleurs, blanches à légèrement rosées, sont regroupées le long des tiges en épis. Elles apparaissent à la fin de l’été. Les graines sont noires, fines et oblongues. Son nom provient du grec basileus (roi) et est associé dans l’Antiquité au serpent mythologique homonyme. Ainsi Pline, qui le conseille contre l’épilepsie, soutient que si l’on place des morceaux de la plante sous une pierre exposée au soleil on en verra sortir un jour ce redoutable reptile. Il prête au basilic de nombreuses propriétés et un pouvoir aphrodisiaque. Le basilic est présent comme plante ornementale et médicinale dans tout l’Occident. En Inde, la plante est vouée à l’épouse de Vishnu et jouit d’un statut religieux. L’huile essentielle de basilic exotique est considérée comme un puissant antispasmodique, efficace contre les douleurs de règles. Elle est également réputée réguler le système nerveux et est utilisée pour soigner les états de dépression et de fatigue ainsi que la spasmophilie. Sur le plan digestif, on l’utilise pour apaiser les spasmes (hoquet) et les douleurs gastriques ou entériques. Contre-indications connues : Dermocaustique, stupéfiante à haute dose,à éviter chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes. Ne pas confondre avec d’autres variétés de basilic.
4.3/5
Constipation
4
Avis
Maladies
Bergamote zeste
Originaire d'Asie tropicale, ce petit arbre de cinq mètres présente des feuilles vertes, lisses et ovales. Les fleurs blanches très parfumées donneront de petits fruits ronds comme une orange miniature, vert foncé puis jaune à maturité. Le bergamotier se développe de préférence sous des climats tempérés ou tropicaux. Selon certains, la bergamote vient d'Orient et aurait été introduite en Europe par les croisés, alors que d'autres soutiennent qu'elle a été rapportée des Canaries par Christophe Colomb et qu'elle tirerait son nom de la ville de Berga, où elle fut cultivée à l'origine. Selon la légende, par une nuit de pleine lune, la bergamote nous fait voir l'endroit où naissent les fées. Le bergamotier proviendrait d’une greffe de Citron vert (lime) sur un Oranger amère. Son huile essentielle donne son goût caractéristique au thé Earl Gray. Ses constituants entrent dans la composition de certaines crèmes solaires. On lui reconnaît des propriétés suivantes : calmante, sédative du système nerveux central, anxiolytique, antistress, antispasmodique. Elle est considérée également comme anti-infectieuse, antiseptique et antibactérienne. Contre-indications connues : usage cutané associé à une exposition au soleil (très photo sensibilisante)
5.0/5
Vergétures
1
Avis
Maladies
Cajeput
Arbre de petite taille (10 à 15 m), poussant à l'état sauvage surtout dans les zones inondables, très envahissante. Son écorce est blanc-neige épaisse qui s’exfolie en lanières. Ses feuilles ovales-aigues, alternes, sont longues de 5 à 15 cm. Il fleurit de façon spectaculaire en épis cylindriques de 7 à 15 cm de fleurs jaunes, blanchâtres, roses ou pourpres. Ses fruits sont pisiformes. Cajeput signifie « arbre blanc » en malais et en Javanais (Kayu : arbre et putih : blanc). L’huile essentielle de cajeput est très connue et utilisée depuis longtemps en Asie du Sud Est. Elle a été surtout distillée pour la première fois dans les Moluques. Les peuples de l'archipel regardaient l'huile de cajeput comme une panacée universelle. Les colons européens l'avaient aussi adopté. Ce fut un des premiers produits d'Asie du Sud-Est importé en Europe par les Hollandais. La réputation de l'huile s'étendit à toute l'Indonésie, l'Inde, la Malaisie, le Chine et le Vietnam. Son huile essentielle est un constituant du baume du tigre rouge Les populations l'utilisent pour ses propriétés antimicrobiennes en usage interne et en massage contre les douleurs rhumatismales. Elle est employée pour ses propriétés analgésique externe, antinévralgique, anti-infectieux pulmonaire et expectorante. L'huile essentielle de cajeput est considérée se rapprochant de cette de niaouli tant par sa composition que par ses propriétés. Contre indications connues : A éviter chez les femmes enceintes et personnes sujettes à l’asthme.
-/5
-
Avis
Camomille noble ou romaine
C'est une plante herbacée de 30 cm environ. Sa tige est couverte de petits poils lui donnant un aspect vert blanchâtre. Ses capitules floraux sont odorants, solitaires à l’extrémité des rameaux ; simples dans la variété sauvage ils sont doubles lorsqu’elle est cultivée. Les fruits de la camomille sont jaunâtres, petits et côtelés. Malgré son nom, elle était inconnue à Rome. Plutôt connue et utilisée en tisane pour couche-tôt et grand mères, la camomille est connue depuis l'antiquité. Dans l’Égypte pharaonique, elle est dédiée à Ra, le dieu solaire, elle exaltait la vie, la lumière et la métamorphose. Les Grecs voyaient en elle une panacée et l’utilisaient pour guérir de la malaria. Son nom vient du grec kamaï (sur le sol) et mêlon (pomme) en raison de son caractère rampant et de son odeur rappelant celle de la pomme. Dioscoride et Galien la préconisaient pour les maladies féminines. Près de vingt siècles plus tard, elle faisait les délices des Italiens. En Europe centrale, les femmes en usaient pour donner à leurs cheveux des reflets dorés. Dans la France profonde, on l’affectait aux maux d’estomac, à l’insomnie, à la migraine et à l’inflammation des paupières. On lui reconnait les propriétés suivantes : décontracturante et anti-dépressive, Tonique digestive, parasiticide mais également sédative, calmante du système nerveux central. Contre indications connues : Aucune connue aux doses physiologiques
4.5/5
Troubles du sommeil (y compris insomnie)
2
Avis
Maladies
Cannelle de Ceylan (feuilles)
Petites fleurs rondes qui donnent des baies d’un bleu foncé. La cannelle de Ceylan (écorce) possède un profil moléculaire très proche de celle de Chine et leurs actions pharmacologiques sont proches. Dans l’antiquité, on faisait venir la cannelle d’Inde où les Grecs avaient fondé un comptoir, près de l’actuelle ville de Karachi. On prélevait tous les deux ans l’écorce des jeunes pousses du cannelier. L’aromate était exporté en copeaux, en poudre, ou sous la forme des « petites cannes » qui ont donné son nom à l’arbre. Les Grecs et les Romains l’utilisaient surtout comme aphrodisiaque et comme désinfectant. La cannelle, comme beaucoup d’épices, apparaît en France au retour des croisés. Elle sert, mélangée avec du gingembre, à parfumer le vin sucré que l’on appelle « hypocras ». En cuisine, sa saveur délicate, à la fois épicée et sucrée, entre dans de très nombreuses recettes, du pain d’épice au riz au lait. Considérée comme antiseptique, antivirale et antibactérienne, l’huile essentielle de feuille a un large spectre d’action. Contre indications connues : usage cutané (dermocaustique) et enfants de moins de 5 ans.
4.0/5
Diarrhée
1
Avis
Maladies
Cannelle de Ceylan (écorce)
Originaire de l’actuel Sri Lanka, le vrai cannelier a des feuilles longues et brillantes et de petites fleurs rondes qui donnent des baies d’un bleu foncé. La cannelle de Ceylan (écorce) possède un profil moléculaire très proche de celle de Chine et leurs actions pharmacologiques sont proches. Dans l’antiquité, on faisait venir la cannelle d’Inde où les Grecs avaient fondé un comptoir, près de l’actuelle ville de Karachi. On prélevait tous les deux ans l’écorce des jeunes pousses du cannelier. L’aromate était exporté en copeaux, en poudre, ou sous la forme des « petites cannes » qui ont donné son nom à l’arbre. Les Grecs et les Romains l’utilisaient surtout comme aphrodisiaque et comme désinfectant. La cannelle, comme beaucoup d’épices, apparaît en France au retour des croisés. Elle sert, mélangée avec du gingembre, à parfumer le vin sucré que l’on appelle « hypocras ». En cuisine, sa saveur délicate, à la fois épicée et sucrée, entre dans de très nombreuses recettes, du pain d’épice au riz au lait. Considérée comme antiseptique, antivirale et antibactérienne, son huile essentielle a un large spectre d’action. On l’emploie contre toutes les infections, qu’elles soient respiratoires (bronchite, rhume, grippe), intestinales, urinaires (cystite) ou gynécologiques et pour lutter contre les verrues. On l’utilise également pour stimuler les fonctions cardiaque et respiratoire. Contre-indications connues : Contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 5 ans. Très dermo-caustique. En diffusion, utiliser très dilué.
4.0/5
Relaxation musculaire
1
Avis
Beauté & bien être
Ciste ladanifère
Arbuste à feuilles linéaires collantes, sans pétiole net, aux fleurs blanches, portant des taches rouges à la base des pétales. Calice à trois sépales. Les cistes sont pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Durant les chaleurs de l'été, les poils glandulaires des feuilles et des tiges sécrètent une résine aromatique (le ladanum ou labdanum, terme dérivé du phénicien « Ladan ») devenant opaque, qui donne son aspect si particulier à la plante. Cette résine permet à la plante de ne pas se déshydrater. Il existe plus de trois cent espèces de ciste. Les Égyptiens comme les grecs le récoltaient déjà en frappant l’arbuste avec des lanières de cuir. L’odeur rappelle celle de l’ambre gris. L'huile essentielle entre dans la composition de nombreux parfums pour sa note de fond « animale », rare pour un végétal. Pline le cite d'ailleurs ainsi : « Pur, le ciste doit avoir une odeur sauvage et sentir le désert ». Il s'agit d'une des plantes aromatiques citées dans la Bible Il était utilisé dans l'antiquité en fumigations. On lui reconnaît des propriétés cicatrisante, antibactérienne, antivirale, anti-artéritique et également régulatrice du système nerveux parasympathique. Contre indications connues : bébé et jeunes enfants, dermocaustique agressive sur les muqueuses.
5.0/5
Peau sèche
1
Avis
Beauté & bien être
Citron
Originaire d’Inde, le citron est le fruit d’une hybridation naturelle entre le cédrat (Citrus medica var. vulgaris), la lime (Citrus limetta) et le pamplemousse (Citrus paradisii). C’est un arbuste maintenu à 5 mètres de hauteur en culture, ses branches sont épineuses à feuilles ovales aigues et dentées. Ses fleurs ont des pétales blancs à l’intérieur et pourpre à l’extérieur. Son pays d’origine est l’ancienne Médie, entre le Tigre et la mer Caspienne. Virgile lui prête, dans ses Bucoliques, la vertu « d’adoucir l’haleine puante des Mèdes » et « d’apaiser le pouls des vieillards tremblants ». Les croisés appelaient le citron la « pomme mède », et il fut embarqué comme antiscorbutique par les navigateurs arabes deux siècles avant de traverser l’Atlantique sur les caravelles de Christophe Colomb. Longtemps employée uniquement comme contrepoison et remède des affections respiratoires, l'essence de citron est utilisée dans un grand nombre d’affections. On lui prête des vertus toniques, hépatiques, anti-nauséeuses et antibactériennes. Elle est en particulier réputée efficace contre le bacille d’Eberth, le staphylocoque et le bacille responsable de la diphtérie. On l’utilise dans les soins des peaux grasses, les soins minceur, et pour renforcer les ongles cassants. Sa senteur fine et fruitée la rend très agréable en diffusion. Contre indications connues : Photosensibilisante, ne pas s’exposer au soleil après son application. Elle peut provoquer des irritations cutanées.
5.0/5
Detoxification
1
Avis
Maladies
Citronnelle
La citronnelle de Java comme son nom l’indique est d’Indonésie. C’est une plante croissant en touffes denses, à feuilles rubanées, étroites et lancéolées. Elle est puissamment enracinée. . La citronnelle est considérée depuis toujours comme puissamment désinfectante. Les Grecs et Romains l’utilisaient déjà, ou en tous cas une une espèce proche (peut être cymbopogon citratus) qu’ils appelaient nard indien. Sa fraîche et piquante odeur entrait dans la composition du célèbre « parfum royal » des Parthes, « comble de délices et référence en la matière » selon Pline. Il ouvrait l’appétit et favorisait la digestion. Nous savons, toujours par Pline, que la citronnelle servait d’antimite. L’huile essentielle de citronnelle de Java a une odeur fraîche, grasse et camphrée proche de celle de la mélisse. Considérée comme anti-infectieuse, antibactérienne, antifongique, anti-inflammatoire et antalgique, elle est conseillée par exemple en ORL pour une angine. On l’utilise traditionnellement pour soigner les tendinites et les douleurs rhumatismales, mais aussi pour calmer les piqûres d'insectes. Elle est également employée en diffusion pour assainir l'air. Contre-indications connues : Elle peut provoquer des irritations cutanées ou des réactions allergiques, en particulier sur les peaux sensibles. Elle n’est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes, et aux enfants de moins de 5 ans
5.0/5
Réfrigérateur (nettoyant et déodorant)
1
Avis
Usage domestique
Cyprès
Cônifère originaire de l’Europe orientale et de l’Asie occidentale. Il a une silhouette élancée caractéristique, en fuseau. Ses feuilles vert foncé sont persistantes, opposées, ressemblent à de petites écailles imbriquées et couvrent entièrement les rameaux. Les fleurs femelles et mâles sont présentes sur le même pied, mais sont séparés sous forme de cônes staminés ou à pistils. Les cônes femelles, formés de 10 à 14 écailles, se lignifient et forment un ensemble appelé noix de cyprès ou galbule. Dans les régions méditerranéennes, il est utilisé en tant que haie protectrice. Grâce à ses longues racines, il peut puiser l’eau en profondeur et ses étroites feuilles lui permettent de limiter l’évaporation il peut ainsi rester vert toute l'année (on l'appelle d'ailleurs le cyprès « toujours vert »). Certains spécimens seraient âgés de 2000 ans. Arbrisseau emblématique de la flore méditerranéenne, le cyprès apparaît ainsi dans de nombreuses légendes comme symbole de la vie éternelle. Les perses en faisaient le symbole de la mort. Les Egyptiens utilisaient son bois pour fabriquer les sarcophages. Il était très connu des Grecs qui soignaient l’asthme, la toux et les crachats sanglants avec du cyprès macéré dans du vin. Il est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoire des veines et des vaisseaux lymphatiques, cicatrisante, neurotonique, rééquilibrante du système nerveux central, antitussive, mucolytique, antispasmodique des bronches mais également antibactérienne, antifongique et antivirale. Contre indications connues : mastoses
4.5/5
Jambes lourdes
2
Avis
Maladies
Cèdre de l'atlas
Grand arbre majestueux originaire d'Afrique du Nord, pouvant atteindre 40 à 50 mètres de hauteur, présentant souvent une cime tabulaire à l'âge adulte, de grande longévité. Il vit dans les zones montagneuses à une altitude de 1500 à 2500 mètres. Les égyptiens utilisaient déjà son essence pour embaumer les morts. Son bois aurait servi à la construction des jardins suspendus de Babylone et du temple de Salomon. Elle est reconnue pour ses propriétés cicatrisante, lymphotonique, lipolytique et relaxante. Contre- indications connues : bébé, grossesse (neurotoxique, abortive).
4.0/5
Chute de cheveux
1
Avis
Beauté & bien être
Encens ou oliban
Arbuste du nord-est de l’Afrique et de l’Arabie. Feuilles caduques à folioles ondulées, à fleurs blanches, écorce pâle et parcheminée. Les fleurs sont blanches en bouquets ; la résine d’un or translucide, appelée encens. Des incisions sont faites sur son tronc afin de récupérer la substance résineuse blanchâtre et aromatique qui deviendra orangée en durcissant. L'arbre mâle, seul productif, ne fournit sa meilleure qualité de résine de gomme qu’après dix ans Considérée depuis l'antiquité comme une substance sacrée entre toutes, l’encens est une résine encore aujourd'hui couramment utilisée pour ses vertus en matière de préparation aux rituels spirituels et à la méditation. C'est l'une des plantes aromatiques offertes aux dieux dans plusieurs cultures méditerranéennes. Herodote cite l'encens en le décrivant ainsi : « De la terre d’Arabie s’exhale une odeur d’une suavité merveilleuse. C’est le seul pays du monde qui produise l’encens » Les Égyptiens s'en servaient notamment pour l'embaumement. Le nom d’oliban vient de l’arabe “lûban” qui signifie lait. Il est transporté par les caravanes depuis le 13eme siècle avant JC en Afrique de l'Est et du Nord, sur ce que l'on appelle « la route de l'encens ». les chrétiens perpétuent son utilisation : ainsi l'encens fait partie des cadeaux apportés au Christ par les rois mages. Au Yemen entre autres, on l'utilise comme remède en fumigations contre les affections respiratoires. On l'utilise en particulier pour les affections respiratoires comme l'asthme et certaines formes de bronchites. On lui reconnaît les propriétés suivantes : asséchante et desséchante des muqueuses respiratoires, anxiolytique mais aussi cicatrisante. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
4.5/5
Anxiété ou angoisse
2
Avis
Maladies
Estragon
Plante vivace aromatique, aux nombreuses tiges très ramifiées, à feuilles étroites, lancéolées, à petits capitules verdâtres en forme de longues grappes. Il se multiplie par bouturage. Il est originaire de Sibérie, d'Asie occidentale et de l'Himalaya. Introduit en Espagne par les arabes sous le nom de “tharkoum” la plante fut décrite pour la première fois au 13eme siècle par le grand botaniste arabe Ibn el-Beithar dans son Traité des simples. Il lui prête des vertus d'aide à la digestion. La feuille allongée ressemble à un serpent dont il était censé guérir les morsures (plante alexitère : préconisée contre les morsures de serpent), il est ainsi connu au Moyen Age sous les noms “d’herbe au dragon”, de tarragon, de dragonne ou encore d'armoise serpentine. Le nom Artémisia vient de la déesse protectrice des femmes, car elle est supposée guérir les affections gynécologiques. L'estragon est aujourd'hui une plante utilisée largement comme condiment notamment dans la cuisine française. On lui prête les propriétés suivantes : antispasmodique, stimulante digestive, anti-infectieuse, antivirale et antiallergique. Contre indications connues : légèrement photosensibilisante, L’huile essentielle d’estragon est contre-indiquée chez les personnes souffrant ou ayant souffert de cancer hormono-dépendant.
4.5/5
Gastroentérite
2
Avis
Maladies
Eucalyptus citronné
Arbre élevé et large pouvant atteindre 50 mètres de hauteur, son écorce est blanchâtre à rose pâle maculée de gris, et se détache en longs rubans. Les feuilles matures sont alternes, longues, étroites et effilées aux extrémités. Son feuillage dégage une odeur citronnée (dû au citronnellal). Les fleurs froissées ont une odeur de menthe poivrée. Le fruit est hémisphérique et ligneux. On le trouve en Amérique du Sud, en Chine, à Madagascar, au Viet Nam et également en Australie. A Madagascar, les populations locales l'appellent ainsi que d'autres arbres utilisés pour soigner la malaria « kininina oliva ».Son huile essentielle est utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoire et anti-rhumatismales, mais également antispasmodique et antalgique. Elle est idéale pour soulager les rhumatismes et traumatismes articulaires ou musculaires. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Douleurs lombaires (ou lumbago)
1
Avis
Maladies
Eucalyptus globuleux
Originaire d'Australie, l'eucalyptus fut rapidement planté dans les régions subtropicales de l'Asie et du bassin méditerranéen, notamment pour assécher les marais. L’Eucalyptus possède en effet une exceptionnelle capacité à absorber l'eau du sol sur lequel il croît, assèchant rapidement les marais qu'il colonise. Il tire son nom d'« arbre à la fièvre » de cette utilisation. Les aborigènes plaçaient une des extrémités d'une racine d'eucalyptus dans une mare d'eau et l'autre dans un récipient afin de remplir celui-ci grâce à l'action de pompe qu'elle exerce. Ils utilisaient également les feuilles pour traiter la fièvre et divers autres maux. Au XIXe siècle, on utilisait l'huile essentielle pour aseptiser les cathéters urinaux dans les hôpitaux anglais. De nos jours, elle entre dans la fabrication de rince-bouche et de dentifrices, de nombreuses préparations pharmaceutiques destinées aux affections des voies respiratoires et de solvants utilisés en dentisterie. On s'en sert aussi comme dégraissant industriel. En aromathérapie, elle est traditionnellement utilisée pour dégager la respiration et lutter contre les désagréments hivernaux. Plusieurs études suggèrent que l’huile essentielle d’eucalyptus globulus pourrait avoir des propriétés bactéricides, fongicides, antivirales, antimicrobiennes, expectorante et mucolytique. Elle est recommandée dans les infections broncho-pulmonaires, les rhumes, grippes ou sinusites, ainsi que les infections urinaires ou à candidose. Contre-indications connues : A éviter pour : les femmes enceintes et les enfants (- 10 ans), les asthmatiques, les diabétiques, les épileptiques et les personnes atteintes d’un cancer hormono-dépendant. Sa diffusion doit s’effectuer à faible dose, très diluée. Usage interne à proscrire.
4.5/5
Toux grasse
2
Avis
Maladies
Eucalyptus radié
L’eucalyptus radié est morphologiquement proche de l'eucalyptus globuleux, il possède un tronc de couleur gris-bleu, son écorce est caduque. Les jeunes feuilles sont arrondies alors que les feuilles adultes sont lancéolées. Son écorce se détache spontanément du tronc en longs rubans. Les aborigènes d'Australie utilisent les feuilles à l'état frais pour panser leurs plaies Originaire d'Australie ou il fait le régal des Koalas, il fut découvert en 1792 par le français Julien Houyou de la Billardière lors de l'expédition de La Perouse. On reconnaît à l'eucalyptus, surnommé « L’arbre à fièvre », la vertu d’assainir son voisinage. Son introduction en Europe date de 1856, une fois sa production à échelle industrielle commencée. L'eucalyptus a la particularité d'absorber de grandes quantités d’eau dans son entourage, et de dégager des effluves puissamment anti-infectieuses. Dans diverses régions du globe, l’eucalyptus fut chargé d’assécher et d’assainir les régions marécageuses infestées de moustiques, ce qui lui a valu l’un de ses noms « Eucalyptus salubris ». Il est connu pour ses propriétés expectorante, antivirale, antibactérienne et anti-inflammatoire, et efficace contre la toux. Contre indications : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Sevrage du tabac
1
Avis
Maladies
Gaulthérie couchée
C'est un arbrisseau de l’Est des Etats-Unis et du Canada, mesurant de 15 à 20 cm. Ses feuilles sont persistantes, dentée et coriaces. Ses fleurs sont axillaires, solitaires, à corolle campanulée blanc rosé. On la trouve essentiellement dans les bois et marais acides et sableux. Ses fruits sont des baies rouges écarlates. Son nom provient du français Jean-François Gaulthier, médecin-botaniste du roi au Québec au 18eme siècle, qui remarque que les Indiens du Canada mâchent ou font infuser des feuilles de gaulthérie pour faire tomber la fièvre et apaiser la douleur. La gaulthérie a joué un rôle important en pharmacologie, ainsi tout au long du XIXe siècle l’Amérique du Nord fournissait à l’Europe « l’essence de wintergreen », obtenue par distillation de la plante entière. En 1844, l'Américain William Proctor et le Français Auguste Cahours isolent son constituant majeur, le salicylate de méthyle. Par la suite Cahours, par hydrolyse, synthétise l’acide salicylique qui fut employé comme médicament contre les rhumatismes avant la synthèse de l’acide acétylsalicylique, molécule plus connue sous le nom commercial d’aspirine. La gaulthérie est produite désormais principalement au Népal. Elle est puissamment anti-inflammatoire et antalgique, et est utilisée contre les rhumatismes musculaires, crampes, tendinites et également contre l'arthrite. Contre indications connues : déconseillée par voie interne. A éviter chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans, ainsi qu’aux personnes allergiques à l’aspirine du fait de la présence de salicylate de méthyle.
5.0/5
Arthrite
1
Avis
Maladies