ORIGAN VULGAIRE VS RHINITE CHRONIQUE (Y COMPRIS RHUME DES FOINS)
5.0
EFFICACITÉ
Aucuns
EFFETS SECONDAIRES
2
AVIS
PARTAGER
Découvrez l’avis des utilisateurs sur l’efficacité de Origan Vulgaire vs Rhinite chronique (y compris rhume des foins)
5/5 Excellente
Didi * May 1, 2019 03:22
J'en mets 2 gouttes dans de l'huile d'olive que j'avale sur une tartine le matin. Cela guérit en 3 jours max, attention ça peut irriter un peu les muqueuses, bien diluer (c'est pourquoi j'ai mis éffets secondaires légers)
LIRE LA SUITE
5/5 Excellente
monique D * October 17, 2018 03:50
Ca soulage très vite mes sinusites chroniques, j'en mets sur un bout de mie de pain, 3 fois par jour. En 3 jours c'est guéri.
LIRE LA SUITE
QUELS USAGES FAITES VOUS DES HUILES ESSENTIELLES ?
Palmarosa
C'est une plante aromatique herbacée originaire d'Inde et du Népal. Elle croît en touffes de grandes tailles pouvant atteindre 3 mètres, et fait partie de la grande famille des citronnelles Du rhizome partent de grandes feuilles linéaires lancéolées très aromatiques dès qu'on les froisse, présentant une odeur évoquant la rose. L'inflorescence en panicule devient rouge à maturité et contient plus d'essence. Le palmarosa est connu en Inde depuis des millénaires et utilisé en médecine ayurvedique. Il est apparu tardivement en Europe, non pas pour ses bienfaits mais afin de couper l'huile essentielle de rose, produite notamment en Bulgarie, car elle présente certains composés présents dans la rose. Elle était produite en Inde et expédiée par voie de terre en Europe. En arrivant en Bulgarie, elle servait à falsifier, donc en y introduisant un produit beaucoup moins cher, la production locale d’huile essentielle de roses (Rosa damascena), qui a un rendement très faible et donc un prix très élevé. Les méthodes d'analyse actuelles n'autorisent heureusement plus ces pratiques. Le palma rosa est connu pour ses propriétés bactéricides et fongicides, et est traditionnellement utilisée en complément des traitements pour les affections cutanées, cicatricielles, eczémateuses et mycosiques. Contre indications : L’huile essentielle de palmarosa ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte et allaitante, et chez l’enfant de moins de 3 ans.
5.0/5
Peau sèche
1
Avis
Beauté & bien être
Basilic exotique ou tropical
Il existe plus de cent variétés de basilic, toutes très odorantes. Le basilic exotique, originaire d’Asie, a de petites feuilles ovales vert foncé et une tige carrée velue qui atteint une trentaine de centimètre de hauteur. Les fleurs, blanches à légèrement rosées, sont regroupées le long des tiges en épis. Elles apparaissent à la fin de l’été. Les graines sont noires, fines et oblongues. Son nom provient du grec basileus (roi) et est associé dans l’Antiquité au serpent mythologique homonyme. Ainsi Pline, qui le conseille contre l’épilepsie, soutient que si l’on place des morceaux de la plante sous une pierre exposée au soleil on en verra sortir un jour ce redoutable reptile. Il prête au basilic de nombreuses propriétés et un pouvoir aphrodisiaque. Le basilic est présent comme plante ornementale et médicinale dans tout l’Occident. En Inde, la plante est vouée à l’épouse de Vishnu et jouit d’un statut religieux. L’huile essentielle de basilic exotique est considérée comme un puissant antispasmodique, efficace contre les douleurs de règles. Elle est également réputée réguler le système nerveux et est utilisée pour soigner les états de dépression et de fatigue ainsi que la spasmophilie. Sur le plan digestif, on l’utilise pour apaiser les spasmes (hoquet) et les douleurs gastriques ou entériques. Contre-indications connues : Dermocaustique, stupéfiante à haute dose,à éviter chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes. Ne pas confondre avec d’autres variétés de basilic.
5.0/5
Troubles digestifs (digestion)
1
Avis
Maladies
Marjolaine
Plante aromatique annuelle ou bisannuelle, elle est vivace et ligneuse et mesure environ 60 cm. Ses feuilles sont ovales et légèrement dentelées ; et ses fleurs blanches ou rosées sont groupées en épis dans l’aisselle des feuilles supérieures. Ses feuilles dégagent un arôme puissant. Elle est aujourd'hui largement répandue dans tout le bassin méditerranéen mais originaire de Chypre, de la Sicile ou encore de la Turquie. La marjolaine est cultivée depuis l'Antiquité. . Les grecs racontaient qu'autrefois Amaracus était un garçon au service du roi de chypre ; en apportant un vase qui contenait des parfums il le laissa tomber ; il s'en effrayant tellement qu'il demeura sans connaissance, et fut changé en herbe odorante, l'amarakos (nom grec pour la marjolaine). En Égypte, la marjolaine faisait partie des aromates utilisés dans les onguents et les fumigations. Le botaniste grec Dioscoride cite ainsi une des vertus de la marjolaine : « Elle combat les fermentations acides de l’estomac. » Pline la recommande pour les digestions difficiles. On lui prête également des propriétés anti-infectieuse et antiseptique, et elle est dite très utile en cas d'algie rhumatismales. Contre-indications connues : L’huile essentielle de marjolaine est déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans. La marjolaine doit être évitée par les personnes souffrant d’asthme et d’épilepsie.
5.0/5
Hypertension artérielle (HTA)
1
Avis
Maladies
Camomille noble ou romaine
C'est une plante herbacée de 30 cm environ. Sa tige est couverte de petits poils lui donnant un aspect vert blanchâtre. Ses capitules floraux sont odorants, solitaires à l’extrémité des rameaux ; simples dans la variété sauvage ils sont doubles lorsqu’elle est cultivée. Les fruits de la camomille sont jaunâtres, petits et côtelés. Malgré son nom, elle était inconnue à Rome. Plutôt connue et utilisée en tisane pour couche-tôt et grand mères, la camomille est connue depuis l'antiquité. Dans l’Égypte pharaonique, elle est dédiée à Ra, le dieu solaire, elle exaltait la vie, la lumière et la métamorphose. Les Grecs voyaient en elle une panacée et l’utilisaient pour guérir de la malaria. Son nom vient du grec kamaï (sur le sol) et mêlon (pomme) en raison de son caractère rampant et de son odeur rappelant celle de la pomme. Dioscoride et Galien la préconisaient pour les maladies féminines. Près de vingt siècles plus tard, elle faisait les délices des Italiens. En Europe centrale, les femmes en usaient pour donner à leurs cheveux des reflets dorés. Dans la France profonde, on l’affectait aux maux d’estomac, à l’insomnie, à la migraine et à l’inflammation des paupières. On lui reconnait les propriétés suivantes : décontracturante et anti-dépressive, Tonique digestive, parasiticide mais également sédative, calmante du système nerveux central. Contre indications connues : Aucune connue aux doses physiologiques
4.7/5
Troubles du sommeil (y compris insomnie)
3
Avis
Maladies
Romarin officinal à cineole
Typique du pourtour méditerranéen, c'est un arbrisseau persistant, touffu à feuilles vert foncé sessiles, linéaires et coriaces. Son odeur aromatique camphrée est caractéristique. Ses inflorescences sont bleu pâle ou lilas clair maculées de taches violettes. Déjà connu pour ses vertus curatives, le romarin était cultivé 1000 ans avant J-C entre le Tigre et l'Euphrate. Il était connu et utilisé comme plante médicinale par les Romains qui en disposaient sur les tombes pour souhaiter l'immortalité aux proches, et communs dans les jardins encore au Moyen-Âge. Le romarin était très réputé au 14eme siècle notamment en tant qu'ingrédient phare de « l'eau de la Reine de Hongrie », parfum célèbre utilisé dans les cours jusqu'à l'époque de Louis XIV. On prétend que cette eau avait rendu jeunesse et beauté à la reine de Hongrie, septuagénaire. Il existe plusieurs chémotypes de Romarin, les plus connus sont les CT camphré, à cineole et à verbenone. L'huile essentielle de Romarin à cineole est réputée très efficace contre les affections respiratoires et bronchiques. Elle est réputée anti-infectieuse, bactéricide et fongicide. zone de culture: Maroc, Tunisie Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques, éviter tout surdosage
5.0/5
Cheveux secs et abîmés
1
Avis
Beauté & bien être
Ravintsara
C'est un arbre qui peut atteindre 30 mètres de hauteur. Ses feuilles sont persistantes et ses fleurs sont jaunes et donnent des baies rouges. Le cinnamomum camphora est originaire de Chine et du Japon, ou son utilisation a été rapportée lors des voyages de Marco Polo. On l'appelle ainsi le « faux camphrier ». Il est introduit à Madagascar semble-t-il au milieu du XXème siècle. A Madagascar, l'huile essentielle de ravintsara est distillée à partir des feuilles, alors qu'en Asie l'on distille également le bois, appelé « bois de Ho ». On distingue l'huile essentielle de ravintsara (chemotype à 1,8-cinéole) des huiles essentielles de camphrier asiatiques (chemotype cineole) car sa composition est particulière et différente de ceux-ci. Elle est considérée aujourd'hui comme une huile majeure en aromathérapie, très utilise contre les infections de l'hiver grâces à ses propriétés anti-infectieuse et anti-virale. Contre-indications : aucune contre-indication connue aux doses physiologiques.
5.0/5
Herpès labial et bouton de fièvre
1
Avis
Maladies
Ciste ladanifère
Arbuste à feuilles linéaires collantes, sans pétiole net, aux fleurs blanches, portant des taches rouges à la base des pétales. Calice à trois sépales. Les cistes sont pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Durant les chaleurs de l'été, les poils glandulaires des feuilles et des tiges sécrètent une résine aromatique (le ladanum ou labdanum, terme dérivé du phénicien « Ladan ») devenant opaque, qui donne son aspect si particulier à la plante. Cette résine permet à la plante de ne pas se déshydrater. Il existe plus de trois cent espèces de ciste. Les Égyptiens comme les grecs le récoltaient déjà en frappant l’arbuste avec des lanières de cuir. L’odeur rappelle celle de l’ambre gris. L'huile essentielle entre dans la composition de nombreux parfums pour sa note de fond « animale », rare pour un végétal. Pline le cite d'ailleurs ainsi : « Pur, le ciste doit avoir une odeur sauvage et sentir le désert ». Il s'agit d'une des plantes aromatiques citées dans la Bible Il était utilisé dans l'antiquité en fumigations. On lui reconnaît des propriétés cicatrisante, antibactérienne, antivirale, anti-artéritique et également régulatrice du système nerveux parasympathique. Contre indications connues : bébé et jeunes enfants, dermocaustique agressive sur les muqueuses.
5.0/5
Peau sèche
1
Avis
Beauté & bien être
Lavande officinale ou lavande vraie & Lavande fine
La lavande vraie, originaire du bassin Méditerranéen, est un arbrisseau haut de cinquante à soixante-dix centimètres qui porte des fleurs rondes ou longues de couleur bleu, violette, mauve ou blanche. Célébrée depuis la plus haute antiquité, la lavande était utilisée par les Romains pour assainir et parfumer les thermes. Son nom, issu du verbe latin lavare (laver) apparaît au Moyen ge. Elle était alors utilisée pour lutter contre la propagation des maladies, qu’on pensait associée aux mauvaises odeurs. Son emploi en parfumerie s’est imposé à partir du XIXe siècle, et elle est depuis employée dans de nombreuses formules. La lavande vraie est l'une des plantes majeures en aromathérapie. Son huile essentielle polyvalente est utilisée dans de nombreuses affections. Considérée comme calmante, elle est utilisée pour traiter l’insomnie, l’irritabilité, les crises d’anxiété et les diverses manifestations dues au stress. On l’utilise également comme relaxant musculaire, ainsi que pour apaiser les petits bobos et les problèmes de peau notamment l’acné, l’eczéma et le psoriasis. Enfin, elle est réputée antiseptique et un antiparasitaire efficace contre les poux. Contre indications connues : Aucune connue aux doses physiologiques
5.0/5
Hypertension artérielle (HTA)
1
Avis
Maladies
QU’EST CE QUE L’AROMATHÉRAPHIE?
L'aromathérapie désigne l'usage thérapeutique des huiles essentielles. Le terme est employé pour la première fois au début du XXème siècle par le chimiste René-Maurice Gattefossé, considéré comme l’un des fondateurs de l’aromathérapie moderne. Depuis, les huiles essentielles ont fait l'objet de nombreuses recherches scientifique, portant le plus souvent sur les propriétés anti-bactériennes, anti-virales et anti-septiques de leurs composants. Lire La Suite
LES DERNIÈRES NEWS DU BLOG